Festival des Contes en Cotentin 2017

***

TROISIEME EDITION

FESTIVAL DES CONTES EN COTENTIN

Le Chant des Langues 

Du mardi 16 mai au mercredi 24 mai 2017

 Au Moulin à eau de Marie Ravenel à Réthoville,  

A Fermanville, Quettehou, Saint Joseph et Vicq-sur-Mer…

 

 Présentation : Le Chant des Langues

D’où vient-on au bout du « conte » ???

L’édition 2017 du Festival des Contes en Cotentin est organisée par l’association D’Un Rivage à l’Autre : association qui est née de et par la volonté de personnes ayant souhaité soutenir cette initiative et mettre la main à la pâte. Cette nouvelle édition sera placée sous le signe du Chant des Langues : pour laisser résonner la parole comme puissance poétique, fruit des cultures et richesse de partages. Et ce, pour les petits et les grands.

Voilà déjà deux ans que le Moulin à eau de Marie Ravenel, édifice du patrimoine local, accueille la parole de conteurs / conteuses d’ici et d’ailleurs.

Au sein du Moulin, les enfants goûteront au plaisir de la langue portugaise avec la conteuse Eva De Amorin de la compagnie A deux Pas de Cherbourg en Cotentin. Son spectacle Hopï est un voyage vers ses racines natales qu’Eva partagera avec les petits des classes maternelles jusqu’aux CP.

Les enfants à partir de 8 ans auront la chance d’entendre Catalina Pineda, conteuse colombienne, qui les fera voyager avec l’un de ses spectacles bilingues, Nopiltzin, la fille des Etoiles. Catalina : une conteuse dont on peut apprécier la sincérité et le plaisir du partage !

D’autres réjouissances contées seront proposées en direction des tout-petits avec Les Histoires de Cécile par Cécile Robin, une conteuse au sourire toujours présent.

Cette année, la Veillée des Conteurs Contents en Cotentin aura lieu à la Salle des Fêtes de Fermanville le samedi 20 mai à 20h30 ; elle est accueillie par l’association Fermanlivres, une belle fête en perspective !

Par ailleurs, au cours du Festival, les artistes se rendront également dans les écoles de Saint Joseph et de Quettehou, un atelier pour apprendre à raconter aux enfants aura lieu à Fermanville, un atelier Contes et Mémoires se déroulera au sein du Club Séniors à Vicq sur mer.

Le Festival se clôturera à Vicq-sur-Mer, où une lecture-spectacle musicale nommée Etre(s) Enracinée(s) sera donnée par la conteuse et auteure Noémie Sanson et Emmanuelle Parrenin, chanteuse-musicienne qui jouera de la harpe et de l’espinette, à 14h30 à destination des séniors.

A l’heure où les frontières sont parfois si difficiles à franchir en restant debout, le partage des langues orales les abolit et font de nous tous des hommes et femmes du même Sang, du même Vent.

Le mot racine ne prend sens qu’à travers son partage : être à la racine de l’humanité, c’est être dans un va-et-vient permanent entre nous et l’Autre, l’Autre et nous, une interdépendance fructueuse et indispensable pour grandir en tant qu’humain. Et c’est cela que tâchera d’offrir à travers les histoires, l’édition 2017 du Festival des Contes en Cotentin.

                                                                   

                                                           Noémie Sanson,  nommée par l’Association D’Un Rivage à l’Autre, responsable de la conception artistique et direction du Festival

Pour télécharger le communiqué de presse présentant le Festival, cliquer ici : Festival des Contes en Cotentin 2017


Programme Festival des Contes en Cotentin 2017

Et voici l’affiche de la veillée :

****

HISTORIQUE

Festival 2015

La première édition du Mini-Festival Contes en Cotentin, conçue par moi-même, a vu le jour en partenariat avec l’Office de Tourisme Intercommunal Cotentin Val de Saire. Elle a eu lieu le samedi 6 juin 2015. Les Conteurs de l’association Au Bonheur des Contes  du Val de Marne sont repartis enchantés par la région, l’accueil des uns et des autres, et la découverte de notre conteuse locale et patoisante Denise Leterrier.

Egalement très heureuse d’avoir partagé ce temps de rencontres et de convivialité avec la compagnie amie  A deux Pas, de Cherbourg, et sa conteuse Eva De Amorin qui a pu nous raconter ainsi qu’aux enfants L’Histoire du Petit Cochon Têtu ainsi que celle de La Grenouille à Grande Bouche.  Site Internet de la Compagnie à Deux Pas

Sur l’ensemble de la journée passée au sein du Moulin de Marie Ravenel, une centaine de spectateurs… Un joli début prometteur au sein de ce verdoyant Val de Saire…

Edition 2016

L’ édition a eu lieu du vendredi 27 mai au lundi 30 mai 2016 !En plus de la journée tout public du samedi, plusieurs écoles et RAM sont venues d’autres jours pour des représentations qui leurs étaient spécifiquement dédiées.

Voici le programme de la journée tout public du samedi 28 mai :

Le Petit Cochon Têtu par Eva de Amorin (La Compagnie à deux pas), 4-7 ans

Cric, Crac, Croque par Geneviève Lipp et Catherine Fonder ( Cie La Puce à l’Oreille), 5-10 ans

Contes en Lumière par Noémie Sanson, accompagnée en musique par Ivan Zec (au Serpent de mer et à la Flûte des Bois…), 3-8 ans

La soupe au Caillou, par Eva de Amorin à partir de 4 ans

LA VEILLEE DES CONTEURS CONTENTS EN COTENTIN, tout public (à partir de 7 ans) avec l’association Au Bonheur des Contes du Val de Marne et la participation de Denise Leterrier, conteuse du Val de Saire. Une soirée qui fut placée sous le signe de la convivialité et du partage autour des contes, contes de bouches, contes à manger, contes à déguster ! A vos assiettes ! Euh… pardon à vos oreilles !

Un petit pot de l’amitié a été offert pour clôturer la soirée.

A l’époque, il était important de dire ceci : « A l’heure où de très nombreux festivals artistiques sont annulés dans toute la France, à l’heure où les annexes 8 et 10 des intermittents du spectacle sont constamment remises en cause, j’espère car j’y crois dur comme fer que ce genre d’événements en milieu rural, réunion de synergies et d’envies, montrera cette année encore que le pari de la Culture est une évidence car la culture porte indéniablement avec elle  ses fruits : convivialité, créativité, complicité, dynamisme… la vie quoi… Et je tiens à dire aussi que ce festival sans le statut de l’intermittence n’aurait pas lieu » Noémie SANSON mai 2016

 

 

affiche_conte