Don(a) Juan(e) : le Match par la compagnie Dynamythe

Petite citation d’un article de Théâtrorama, website, Avignon 2014 :
« Oranges versus Verts
Le concept d’un théâtre pédagogique, qui fait participer le public dans une maïeutique collective, n’est pas nouveau, mais l’organisation du projet est ici particulièrement réussie, grâce à la parfaite maîtrise des comédiens(une mention spéciale pour l’excellentissime Noémie Sanson dans le rôle de Sganarelle) qui orchestrent la partition théâtrale. Le spectateur perd ses repères et peine parfois à se saisir des règles du jeu qui lui offre une liberté d’expression dans un espace habituellement réservé au silence.
 » Extrait d’un article d’Ange Lise paru dans Théâtrorama. Juillet 2014

Avec les Dynamythe, c’est à la rencontre du texte de Molière et de Sganarelle que je suis partie.
Avec les Dynamythe, c’est à la recherche d’un autre rapport au public que nous sommes allés.
Avec les Dynamythe, c’est au cœur de mille et une interrogations qu’avec le public nous voyageons : qu’est-ce qu’un spectacle vivant ? un spectateur vivant ? un acteur en vie ?

Avec les Dynamythe, c’est mille et une questions que je me pose : qu’est- ce qu’un théâtre qui touche ? qu’est-ce qu’un théâtre qui s’engage vers l’Autre ? qu’est-ce que l’Autre dans le Théâtre ? Qu’est ce que je souhaite vivre à travers l’Art ? Qu’est ce que je ne souhaite plus ?

Il y aura eu un avant Dynamythe…

Il y aura un après…